Ouverture d'un poste de doctorant-e en traductologie au centre Transius

DESCRIPTION DU POSTE

Dans le cadre d’un projet Weave financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), le centre Transius (Département de traduction, Faculté de traduction et d’interprétation, Université de Genève) ouvre un poste de candidat-e au doctorat en traductologie. Le projet de recherche s’intitule « Lieux de traduction – étude comparative sur l’émergence des politiques de traduction à l’échelon local en Belgique et en Suisse (1830/1848-1918) ».

Vous mènerez une étude comparative des politiques de traduction dans plusieurs villes suisses au XIXe siècle, à partir de documents juridiques et administratifs que vous recueillerez dans les archives d’institutions publiques. Vous mettrez en oeuvre des méthodes d’analyse qualitative de contenu et d’analyse de corpus, au moyen d’outils numériques. Vous travaillerez en parallèle avec un-e autre doctorant-e, engagé-e par le Groupe de recherche sur la traduction et le transfert culturel (Unité de Recherche en Traductologie, Faculté des lettres, KU Leuven) sur le volet belge du projet (financé par le Fonds voor Wetenschappelijk Onderzoek Vlaanderen – FWO ; voir l'offre d'emploi).

Vous réaliserez une thèse de doctorat, rédigerez des articles scientifiques et présenterez vos recherches lors de conférences. Vous contribuerez aux travaux de l’équipe de recherche et aux activités du centre Transius, notamment à l’élaboration de la base de données documentaire du projet et à l’organisation de réunions scientifiques.

Vous travaillerez sous la supervision de la Prof. Valérie Dullion (Université de Genève), en collaboration avec la Prof. Reine Meylaerts (KU Leuven), partenaire du projet. La thèse est prévue en cotutelle.

TITRE ET COMPÉTENCES EXIGÉS

Vous êtes titulaire d’une maîtrise ou d’un diplôme équivalent :

  • en traduction

ou

  • dans un domaine connexe (p. ex. linguistique, histoire, littérature, humanités numériques, droit, science politique), avec des connaissances en traduction/traductologie et une orientation pertinente du point de vue des thèmes ou des méthodes du projet.

Vous avez la capacité de travailler en français et en anglais. Vous lisez couramment l’allemand. La thèse elle-même pourra être rédigée dans l’une de ces trois langues, selon votre choix.

Votre parcours universitaire (p. ex. la qualité de votre mémoire de maîtrise) témoigne de vos aptitudes et de votre intérêt pour les travaux de recherche. Vous êtes à l’aise dans la communication orale et écrite. Vous savez travailler tant en équipe que de manière autonome. Vous êtes prêt-e à effectuer un séjour de mobilité d’une année à la KU Leuven (prévu au cours de la durée du poste).

Vous maîtrisez les outils informatiques courants.

ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL

Vous préparerez votre thèse dans le cadre d’un projet de recherche international, favorisant l’intégration à la communauté scientifique. Vous perfectionnerez votre formation théorique et méthodologique en participant aux écoles doctorales proposées par les deux institutions partenaires (ReMeTIS à l’Université de Genève et le CETRA à la KU Leuven), membres du réseau International Doctorate in Translation Studies.

Vous bénéficierez des services d’accueil, d’information et d’accompagnement du Graduate Campus de l’Université de Genève.

ENTRÉE EN FONCTION

1er mars 2022 ou à convenir.

CONTACT

Le dossier de candidature doit comporter les pièces suivantes : lettre de motivation et C. V., en français, anglais ou allemand ; copie des diplômes (et éventuels certificats de travail) ; résumé du mémoire de maîtrise ou d’un travail équivalent (ou lien vers le mémoire déposé dans une archive ouverte). La lettre mentionnera le nom et l’adresse électronique de deux personnes susceptibles de fournir des références.

Les dossiers doivent être déposés exclusivement en ligne, au plus tard le 9 janvier 2022.

Aucun dossier envoyé par courrier électronique ou postal ne sera accepté.

Des renseignements sur le poste peuvent être obtenus auprès de la Prof. Valérie Dullion (valerie.dullion(at)unige.ch).

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Le poste est ouvert à un taux d’activité de 70 %, pour une durée maximale de quatre ans. La rémunération suit le barème du FNS pour les doctorant-es engagé-es dans les projets de recherche.